Huit facteurs qui incitent le secteur financier à adopter l’infonuagique

16-11-2020 / CloudOps

De plus en plus d’organisations de services financiers se tournent vers les nuages et optent pour des infrastructures en nuage natif. Un récent rapport (en anglais seulement) révèle que le marché mondial infonuagique dans le domaine des finances pourrait atteindre une valeur de 80,53 milliards $ d’ici 2025, avec un taux de croissance composé de 23,79 % pour la période projetée de 2020 à 2025. Tandis que l’infonuagique était, pendant de nombreuses années, une stratégie perçue trop risquée par les banques, des facteurs favorisent maintenant son adoption à une vitesse accélérée.

1. Besoin d’agilité et de flexibilité

La plupart des institutions financières possèdent une abondance d’anciens systèmes qui traînent et consomment des ressources. Ces systèmes sont monolithiques, fortement compartimentés et difficiles à changer et à mettre à l’échelle. En revanche, les plateformes en nuage natif sont évolutives sur demande. Lorsque les caractéristiques des logiciels sont diffusées à des applications distribuées en micro-services par les équipes DevOps, les organisations peuvent innover en réponse aux changements dans le marché et se réorienter au besoin.

2. Transition vers des modèles de dépenses d’exploitation (OpEx)

Traditionnellement, les organisations de services financiers utilisaient des centres des données sur place qui exigeaient des investissements massifs en capital (CapEx) pour acheter de l’espace, des équipements, des logiciels et former la main-d’œuvre. Le nuage offre une excellente occasion de changer les dépenses de TI des modèles CapEx à OpEx. Les dépenses en capital sont davantage un investissement initial, qui requiert quand même des dépenses d’exploitation, et doivent souvent être renouvelées toutes les quelques années. Les dépenses d’exploitation, quant à elles, sont habituellement déductibles d’impôt et peuvent être soustraites de votre revenu pour calculer le rendement du capital investi (RCI).

3. Besoin d’informations en temps réel

Le besoin d’informations en temps réel est présent dans toutes les industries, mais il est particulièrement marqué dans le secteur financier. Ces organisations misent souvent sur des applications de transactions à haute fréquence pour analyser les données de chaque échelon de cotation et détecter des signaux dans les marchés, comme des changements de prix et des fluctuations dans les taux. Après avoir identifié les tendances avant les autres investisseurs, ces applications peuvent exécuter et modifier des ordres et des stratégies en quelques millisecondes. Une organisation pourrait perdre des milliards de dollars si une application tire de l’arrière ne serait-ce que de quelques secondes. Ce besoin de réduire ce temps d’attente est un élément clé de l’adoption de l’infonuagique par l’industrie des services financiers.

4. Exigences massives et sans cesse grandissantes en matière de stockage de données

Les organisations de services financiers ont toujours eu besoin de stocker des quantités considérables de données et le stockage adéquat de ces données a toujours été une partie importante du maintien des activités tout en minimisant les coûts. Au cours des dernières années, la prolifération des mégadonnées, de l’analytique sophistiquée, de l’apprentissage machine, de l’automatisation et des applications sans fil confirment que ces bassins de données n’ont cessé de croître. Des mises à niveau considérables des infrastructures et le développement sur une base continue sont essentiels pour soutenir cette croissance.

5. Changements dans le comportement des consommateurs

Le comportement des consommateurs change rapidement. Un sondage Gallup (en anglais seulement) révèle qu’en 2018, seulement 66 % de la génération Y se sont rendus physiquement dans une succursale bancaire au cours de la dernière année. Les générations plus jeunes utilisent de plus en plus les services bancaires en ligne, surtout sur leurs téléphones. Les banques doivent offrir aux clients des expériences et des services numériques personnalisés, lesquels peuvent être offerts par des technologies en nuage natif.

6. Nouveaux types de services

En plus de soutenir un plus grand nombre d’expériences mobiles, les technologies en nuage natif offrent aussi aux banques la capacité de fournir des types de services uniques sur le marché. Les clients recherchent également de nouvelles sortes d’applications pour soutenir de nouveaux types d’investissements.

7. Sécurité et conformité

L’industrie financière évolue autour des marchés des capitaux, des services bancaires et des assurances et chacun des profils de l’industrie doit se plier à des exigences réglementaires particulières. Lorsque vous étendez les lois des différents pays et des régions, vous obtenez une carte assez complexe d’exigences réglementaires qui changent constamment auxquelles les organisations de services financiers n’ont pas le choix d’adhérer. En offrant des mécanismes de sécurité plus efficaces, les fournisseurs de nuages publics peuvent s’avérer en fait bien meilleurs que les systèmes traditionnels pour les services de sécurité systémiques, notamment pour détecter des intrusions potentielles. Les organisations qui suivent les pratiques exemplaires en matière de sécurisation des conteneurs peuvent protéger leurs applications contre une plus vaste gamme d’attaques.

8. TI vertes

L’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre amène les organisations de services financiers à chercher des moyens de réduire l’empreinte carbone de leur TI. L’infonuagique jouera un rôle de premier plan pour atteindre ces deux objectifs. La transition de centres de données de plus petite taille sur place vers des fournisseurs de services infonuagiques publics à très grande échelle a entraîné une plus grande efficacité de l’utilisation de l’électricité en raison des efficacités énergétiques et de systèmes de refroidissement plus robustes. Les organisations de services financiers perçoivent aussi l’infonuagique comme un facilitateur de moyens pour rendre les capitaux plus accessibles aux innovateurs écologiques.

Tandis qu’une proportion grandissante du secteur financier fait son chemin vers les nuages, les organisations qui ont déjà adopté l’infonuagique et les solutions en nuage natif voient des résultats. L’infonuagique vise d’abord l’amélioration de l’agilité, de l’efficacité, de la flexibilité et de la sécurité. Ce modèle progresse donc au premier rang des priorités des cadres supérieurs et membres des conseils d’administration.

Le plus grand défi auquel les équipes de technologies de l’information font face est le bassin de talents concurrentiels. Les compétences pertinentes sont difficiles à trouver, elles coûtent cher et sont difficiles à retenir. Un sondage (en anglais seulement) effectué en 2019 a révélé que 46 % des répondants faisaient face à un manque d’expertise de base en matière de plateforme infonuagique. Les organisations de services financiers auront besoin de professionnels en TI qui sont capables de rester à l’affût des tendances de l’infonuagique sans cesse en évolution afin d’atteindre et de maintenir l’offre de solutions logicielles à haut rendement.

Pour en savoir plus sur la façon dont les organisations de services financiers peuvent bâtir et exploiter une foule de technologies en nuage natif, lisez notre livre blanc intitulé Sécuriser votre plateforme DevOps.