DevOpsDays Montréal

carolwall

CloudOps fut enchantée de commanditer les DevOpsDays Montréal les 10 et 11 octobre derniers. L’événement, qui présentait un large éventail de conférenciers, a rassemblé les praticiens du DevOps du grand Montréal.

Alistair Croll a lancé la matinée avec son discours liminaire intitulé : « Innovation, Disruption, and Discontinuity: Technology isn’t interesting » (Innovation, Perturbation et Rupture : la technologie n’est pas intéressante.) Traditionnellement, soit l’innovation a étendu les marchés, soit elle les a perturbés, par contre l’adaptabilité est de plus en plus essentielle tandis que l’on s’éloigne des économies à l’échelle. Pour ce faire, il est primordial de résoudre le conflit d’intérêts entre le Dev qui encourage le changement et les Ops qui cherchent à maintenir une certaine prévisibilité.

Catherine Proulx a suivi Alistair en donnant sa conférence intitulée : « Shaky to Solid: a Test-based approach to Legacy Code » (D’instable a solide : une approche de code hérité fondée sur les essais). Pour les nombreuses organisations qui doivent maintenir leur code hérité, il est beaucoup plus facile de le faire en effectuant des essais efficaces.

Jason Yee a parlé d’un grave problème dans le secteur de la technologie, celui du surmenage des employés. Sa conférence, « Burnout: Community Problem and Community Solution » (Surmenage : un problème communautaire, une solution collective) a discuté de l’importance du soutien de la communauté afin de prévenir le surmenage.

James Shubin a présenté quant à lui : « Next Generation Mgmt: the language » (Gestion nouvelle génération : le langage) un outil qu’il a développé lui-même de gestion de configuration de l’automatisation. Cette solution de source libre est différente des autres outils, car elle offre une exécution en parallèle, une topologie distribuée et elle est orientée événement.

La conférence de Lenore Adam « Evolve your CI/CD Practices from Controlled Rollouts to Controlled Experiments » (Faites évoluer vos pratiques CI/CD de mises en place contrôlées vers des expérimentations contrôlées). Sa conférence portait sur la manière dont un pipeline CI/CD simplifié est au cœur des pratiques DevOps réussies.

JamesShubin

Le discours liminaire de Daniel Koffler intitulé : DevOps in a CyberPhysical World (Le DevOps dans un monde cyberphysique) a passé en revue les retombées massives de la technologie dans le secteur manufacturier. Il abordait le fait que les pratiques DevOps pourraient être les pionnières de la prochaine révolution industrielle.

Pour sa part, Adam Hooper a présenté une conférence au titre de : « Everything I need to know, I learned in Tanzania » (Tout ce que j’ai besoin de savoir, je l’ai en appris en Tanzanie). Adam a vécu quelque temps en Tanzanie où il a contribué à apporter les TI nécessaires pour la distribution d’un magazine informant les lecteurs à propos d’enjeux locaux importants.

La présentation d’Alex Gervais : « Étouffez-vous ?
Un cas d’API Gateway » démontrait les meilleures pratiques DevOps pour les passerelles API (API gateways). Vous pouvez visionner sa présentation ici.

Jesse Hurkens a partagé ce qu’il a appris lors de l’implémentation du DevOps dans son organisation dans : « Implementing DevOps in an International Multi-cultural and Multi-geography Environment » (Mise en œuvre des DevOps dans un environnement multiculturel et multigéographique). Il s’agit de beaucoup plus que de réduire les silos entre le développement et les opérations, il est essentiel d’avoir un esprit de collaboration.

Tsvi Korren a présenté : « Security Considerations for Containers-as-a-Service (CaaS) and Serverless Architectures » (Questions de sécurité pour Conteneurs-en-tant-que-Service (CaaS) et architectures sans serveur). Tsvi travaille chez Aqua Securities, entreprise qui se spécialise dans la sécurité de conteneurs et sa conférence portait sur le soutien aux solutions.

AdrianTodorov

Les DevOpsDays ont aussi présenté une série de « conférences éclairs », incluant une d’Adrian Todorov de chez CloudOps. Il a présenté : « Spinnaker : a multi-cloud continuous delivery platform » (Spinnaker, une plateforme multinuage à livraison continue). Spinnaker peut aider à automatiser vos pipelines ainsi que compléter Jenkins et d’autres outils CI. Adrian a démontré différentes façons de déployer Spinnaker. Lisez les diapositives d’Adrian’s pour en apprendre davantage.

On a pu compléter l’éventail des conférences données par du temps pour des espaces libres. La communauté a proposé des sujets et a voté pour choisir les plus intéressants, les participants se sont ensuite divisés en petits groupes pour en discuter. Certains des thèmes abordés portaient sur les façons d’encourager la culture du DevOps ainsi que comment exploiter le DevOps sans conteneurs. Les espaces libres coïncidaient avec un atelier Ansible, qui a suscité un grand intérêt.

DevOpsDays Montréal s’est déroulé sans encombre et a apporté de nombreuses occasions d’apprentissage. En plus de CloudOps, DevOpsDays Montréal a remercié Microsoft, AquaSec, Container Solutions, Mesosphere, AppDynamics, et cloud.ca d’avoir commandité l’événement. Nous avons déjà hâte à l’année prochaine pour les DevOpsDays Montréal 2019 ! Restez branchés pour connaitre nos meetups DevOps à Montréal.

Share Your Thoughts!

423 rue Saint-Nicolas, 2e étage
Montréal, QC H2Y 2P4
CANADA

56 Temperance St, 7e étage
Toronto, ON M5H 3V5
CANADA
201 Sommerville Ave.
Sommerville, MA 02143
É-U